Le carnaval de Venise : masques et costumes

Le carnaval de Venise : masques et costumes

 

Les masques et costumes garantissent l'anonymat : la classe sociale, le sexe ( homme ou femme ), la religion ne sont pas dévoilés et l'on peut en changer sans risque d'être reconnu.

 

Au fil du temps les masques et costumes sont devenus un véritable marché mais la majorité des costumés passionnés de Venise confectionnent  leurs costumes ce qui nécessite de nombreuses heures de travail ( réparties sur une année). Après avoir réalisé le costume lui même sur un thème précis, des perles, des broderies, des dentelles, des plumes ... sont ajoutées. Un costume vénitien est un travail de création donnant naissance à une pièce unique.

 

Au costume vient s'ajouter un masque souvent décoré selon le thème choisi. Il est une pièce très importante voire la pièce maîtresse, il apporte la touche de mystère.

 

Confectionner un costume assorti de son masque ne suffit pas, il faut le porter et le faire vivre, le costumé devient un personnage. Inspiré de la Commédia dell'arte le costume traditionnel est la bauta comprenant le tabarro, la larva et le tricorne ou encore le masque d'Arlequin dans son habit de losanges colorés. Au XVI ème siécle l'habit d'Arlequin était  simplement rapiécé pour figurer les haillons d'un mendiant et ne connaissait pas l'élégance actuelle.

 

      

 

 

 

D'origines médiéval, le plus ancien des masques du carnaval est celui d'Arlequin.

C'est un masque Lombard, originaire d'Italie, il appartient à la Commedia dell'arte.

 

Le costume se compose d'un masque noir et d'une tenue de losanges multicolores

 

 

 

 

 

 

 

La bauta est l'un des costumes  le plus rencontré dans le carnaval vénitien.

 

Son masque de forme particulière donne la possibilité de manger ou boire sans l'enlever. 

 

Il est souvent porté par les personnages représentant Casanova.

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois beaucoup de femmes portaient la moretta composée d'un masque en velours noir et d'un petit chapeau délicat. Le masque tenait à l'aide d'un bouton serré entre les dents, certainement à l'origine du silence des costumés actuels portant le masque.

 

 

La Gnaga est un autre costume typique du carnaval, il est composé d'un masque de chat et de vêtements féminins. Autrefois la ou le costumé (e) portait un panier avec un petit chat et émettait des sons stridents ou des miaulements.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Christine (lundi, 06 novembre 2017 20:04)

    SUPER !

  • #2

    Léa (mardi, 07 novembre 2017 07:30)

    très interessant merci