La Commedia Dell'arte : les personnages les plus connus, 1 à 5.

 

Nous avons tous entendu parler de la Commedia Dell'arte mais savons ce que c'est exactement ?

 

La Comedia Dell'arte, née en Italie au XVI éme siécle, n'est pas la manière de concevoir ou pratiquer le théatre sous sa forme la plus connue. La spécifité de ce théatre réside en deux points essentiels :

. Des informations très générales étaient inscrites sur des torchons et remises aux acteurs qui improviseront tout au long de leur prestation.

. Les acteurs portaient des masques et des tenues liées majoritairement à des régions italiennes, ces personnages étaient stéréotypés et porteurs de caractéristiques.

 

De vrais acteurs professionnels de l'art d'agir se mettent en scéne, le terme de pratique théatrale voit le jour pour la première fois en Europe.

 

Parlons maintenant des personnages les plus connus de la Commédia Dell'Arte.

 

 

 

 

 

 

PULCINELLA

 

Personnage napolitain au costume blanc et nez crochu.

 

 

 

 

 

 

 

PANTALONE

 

Au XVI éme siécle il représentait un marchand avide et salace, au fil des ans il finit par représenter un homme sage et généreux malgré les traits inchangés de son masque .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COLOMBINE

 

Seul personnage à ne pas porter de masque.

Un des premiers personnages féminins du théatre italien. Colombine est la servante espiègle de Pantalone.

 

 

 

 

ARLEQUIN

 

Un serviteur affamé à la personnalité grossière et expressive, d'origine Bergame. Il utilise un langage prononcé et cinglant.

Il porte un costume multicolore.

Il peut également représenter le mendiant ( costume multicolore fait de morceaux de haillons ).

 

 

 

BRIGHELLA

 

Originaire également de Bergame, il est le meilleur ami d'Arlequin.

C'est un serviteur intelligent, à l'écoute et attentif à son propiétaire.

Il est un personnage comique.

 

 

 

Ce sera tout pour cet article. Si cela vous a interessé, le prochain sera consacré également à 5 des personnages les plus connus de la Commedia Dell Arte.

Écrire commentaire

Commentaires: 0